mercredi, 27 juin 2007

police suisse et Amnesty

Voila la police suisse épinglée par Amnesty International.Ah ma brave dame, notre police ,c'est Tienanmen et compagnie..Amnesty aurait intérêt à mesurer ses propos pour ne pas sombrer dans le ridicule et d'abord à classifier les pays de 1 à 5 selon leur respect général des droits de l'Homme , de la démocratie.La Suisse fait clairement partie de la classe 1,même si peut-être  elle n'est pas major de la promotion.Face à la violence de notre société, son égoïsme, son manque de respect, la police doit répondre avec des méthodes adaptées, et ce n'est pas la distribution de smarties ou de ragusas.Notre perception de la vie en groupe doit changer et cela commence simplement par l'éducation : les enfants-rois ne font pas des adultes responsables.

Commentaires

Monsieur, critiquer les disfonctionnements de la police suisse dans un rapport de 170 pages n'est pas sombrer dans le ridicule. C'est justement utile dans une démocratie que la société civile joue son rôle et contribue ainsi à renforcer le respect des droits humains. Je vous invite à consulter notre rapport sur www.amnesty.ch et vous constaterez qu'Amnesty International fait de nombreuses propositions d'améliorations pour le travail de la police, des propositions que j'espère vous voir soutenir dans le canton de Genève.

Écrit par : Manon Schick | vendredi, 29 juin 2007

Les commentaires sont fermés.