dimanche, 03 février 2008

Une nouvelle Constitution

 

 
Elaborer une nouvelle Constitution cantonale ne résoudra pas d’un coup de baguette magique les incohérences de la politique genevoise. On va mettre en marche une immense usine à gaz , pour de nombreuses années et  coûtant des dizaines de millions, sans aucune garantie de résultat satisfaisant, au contraire je crains , vu les démissions de l’esprit apportées par le politiquement correct, de voir quelques libertés fondamentales égratignées dans une nouvelle mouture de l’ensemble des textes fondamentaux.

Il serait préférable d’envisager un sérieux toilettage de notre Constitution ;elle peut être simplifiée, modernisée dans son vocabulaire. Bref, c’est la mode de tout jeter et de nous croire plus intelligents et capables que ceux qui nous ont précédés.

Rappelons que le plus puissant pays du monde vit fort bien avec une Constitution datant de 1787 et amendée plusieurs fois…. 
 

Commentaires

Etre contre la constituante signifie s'opposer au débat de société, une action citoyenne, et, de ce fait, abandonner la vision de notre avenir dans les mains de nos politiques, qui ont échoué.

Écrit par : Dixit | lundi, 04 février 2008

On reconnaît bien là l'indécrottable conservatisme d'un parti qui a peur d'ouvrir les débats quand ils ne sont pas dictés par son propre (?) agenda. Et d'agiter le spectre du coût sans avancer le moindre argument. Toujours la même manoeuvre : faire peur sans étayer, jouer sur les instincts les plus régressifs de l'humain.
Si cela peut vous conforter, la gauche dogmatique vous rejoint dans cette (im)posture.

Écrit par : Rolin Wavre | lundi, 04 février 2008

Les commentaires sont fermés.