dimanche, 07 septembre 2008

Hécatombe de chauve-souris?

leyvraz1a.jpg

 

On constate aux Etats –Unis qu’avec le gigantisme des nouvelles  éoliennes , il y a de plus en  plus  de chauve-souris tuées .Elles sont pourtant équipées d’un sonar efficace  pour éviter les obstacles, et, chose étrange, elles sont pour la plupart mortes sans traces de blessures apparentes .Que se passe-t-il ?. La réponse est surprenante : en tournant  ,les pales d’une grande éolienne crée une dépression à l’arrière qui peut être très importante ,jusqu’à  10 kilopascals, soit l’équivalent de passer du niveau de la mer à 1000 mètres d’altitude ; mais cette différence de pression se produit de façon instantanée et les poumons pleins d’air des chauve- souris se dilatent brusquement ,d’importants saignements internes peuvent conduire à la mort .Des essais de laboratoire avec des rats confirment ces traumatismes. Quant aux oiseaux, ils ont des capillaires bien plus résistants et sont plutôt tués par  les pales.

 

Que faire ? Arrêter les hélices quand le vent, et par conséquent la dépression, est fort ? Mais on les conçoit justement pour turbiner dans les bons courants ! Ne pas les construire sur les passages de migration de ces mammifères qui  pour certains se déplacent  du  nord du continent jusqu’au sud du Mexique ? Mais on ne connait pas ces couloirs ! Qu’est-ce qui  les attire derrière les hélices ? Mystère.

 

En multipliant les installations immenses, on pourrait très bien arriver à une diminution importante de ces chiroptères qui avalent des millions d’insectes et obliger les paysans du sud à utiliser des tonnes d’insecticides  ! L’énergie renouvelable des éoliennes est fort utile, mais une fois de plus on constate que toute médaille à son revers : nous voilà confrontés à un problème que personne n’avait imaginé !

 

Commentaires

Bonjour !
Avait-on vraiment pensé à la faune aquatique en inventant les pétroliers ?

:o)

Écrit par : Blondesen | dimanche, 07 septembre 2008

C'est bien pour ça que je ne cesse de le répéter : il faut une DECROISSANCE de notre consommation d'énergie.

Il n'y a pas de solution miracle avec les énergies renouvelables! Même l'hydraulique fout en l'air les cours d'eau. Les panneaux solaires demandent du silicium. Et bien sûr, le nucléaire créée des déchets dangereurs pour des milliers d'années, et je ne parle pas des énergies fossiles...

Tant qu'on n'aura pas pris une approche partant de nos besoins réels pour déterminer ce dont on a VRAIMENT besoin en matière d'énergie, on n'arrivera jamais à résoudre ces problèmes.

A-t-on besoin de laisser les ordinateurs d'entreprise tourner 365j/365? A-t-on besoin d'appareils constamment en veille? A-t-on besoin d'éclairer les rues avec des ampoules inefficaces? A-t-on besoin de panneaux lumineux au-dessus des magasins? A-t-on besoin d'une voiture pour ses déplacements là où on pourrait utiliser un vélo?

Il y a des milliards moyens d'économiser l'énergie et l'électricité. C'est par là qu'il faut commencer, avant même de penser "renouvelable".

Écrit par : Sandro Minimo | dimanche, 07 septembre 2008

Oui mais puis-je utiliser mon briquet à gaz pour allumer ma Gitane ou faut-il que je me débrouille avec deux morceaux de silex ?

:o)

Écrit par : Blondesen | dimanche, 07 septembre 2008

Je suis étudiant au lycée et je cherche des sites internet contenant des compléments d'information sérieux et complets sur ce sujet pour mon TPE, pouvez vous m'en communiquer si vous en avez connaissance ? Merci.

Écrit par : Etienne | dimanche, 18 janvier 2009

Bonjour Etienne,
Regardez du côté du Scientific American qui a publié un article à ce sujet l'année passée; je vous conseille également de vous brancher sur leur site gratuit avec des nouvelles hebdomadaires passionnantes :
newsletter@reply.sciam.com
Meilleures salutations.

Écrit par : Eric Leyvraz | samedi, 24 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.