mardi, 09 septembre 2008

Motion sur les panneaux solaires

leyvraz1a.jpg
 
Auteur de la Motion 1774,  déposée le 18 juin   2007 , largement soutenue et signée par la députation du Grand Conseil, c’est avec une grande satisfaction que je constate la réponse rapide et  positive du Conseil d’Etat : dans son projet de loi ( PL 10258  du 7 mai 2008), examiné actuellement par la Commission de l’énergie, il reprend  les invites de la M.

 

  Cette dernière demande que toute nouvelle construction  d’habitation utilise du solaire thermique pour la production d’eau chaude. Le PL lui ajoute les rénovations et fixe même un quota minimum de 30 % de production. Sous nos climats, c’est efficace, rentable , et tout le monde a besoin d’eau chaude !  Ces nouvelles installations  amélioreront  le bilan énergétique de notre canton .

 

  Confrontés au réchauffement climatique, dû en partie à l’activité humaine, nous devons être réalistes et pragmatiques. La Suisse produit environ 0,2% des gaz  à effet de serre, nos mesures d’économie ne sauveront pas le Monde ! Mais c’est justement  par l’effort de chaque habitant de cette planète, donc multiplié par des milliards , que nous résoudrons les problèmes. Les pays développés doivent donner l’exemple pour être crédibles face au tiers-monde. Un peu de bonne volonté = beaucoup de résultats ! On peut encore changer la donne.

 

Certains politiciens de notre Grand Conseil s’agitent et brassent de l’air dans le seul but de se faire connaître, d’autres s’appliquent à  remplir au mieux le mandat qui leur a été confié ; j’essaie de faire partie de ce dernier groupe…  

 

 

dimanche, 07 septembre 2008

Hécatombe de chauve-souris?

leyvraz1a.jpg

 

On constate aux Etats –Unis qu’avec le gigantisme des nouvelles  éoliennes , il y a de plus en  plus  de chauve-souris tuées .Elles sont pourtant équipées d’un sonar efficace  pour éviter les obstacles, et, chose étrange, elles sont pour la plupart mortes sans traces de blessures apparentes .Que se passe-t-il ?. La réponse est surprenante : en tournant  ,les pales d’une grande éolienne crée une dépression à l’arrière qui peut être très importante ,jusqu’à  10 kilopascals, soit l’équivalent de passer du niveau de la mer à 1000 mètres d’altitude ; mais cette différence de pression se produit de façon instantanée et les poumons pleins d’air des chauve- souris se dilatent brusquement ,d’importants saignements internes peuvent conduire à la mort .Des essais de laboratoire avec des rats confirment ces traumatismes. Quant aux oiseaux, ils ont des capillaires bien plus résistants et sont plutôt tués par  les pales.

 

Que faire ? Arrêter les hélices quand le vent, et par conséquent la dépression, est fort ? Mais on les conçoit justement pour turbiner dans les bons courants ! Ne pas les construire sur les passages de migration de ces mammifères qui  pour certains se déplacent  du  nord du continent jusqu’au sud du Mexique ? Mais on ne connait pas ces couloirs ! Qu’est-ce qui  les attire derrière les hélices ? Mystère.

 

En multipliant les installations immenses, on pourrait très bien arriver à une diminution importante de ces chiroptères qui avalent des millions d’insectes et obliger les paysans du sud à utiliser des tonnes d’insecticides  ! L’énergie renouvelable des éoliennes est fort utile, mais une fois de plus on constate que toute médaille à son revers : nous voilà confrontés à un problème que personne n’avait imaginé !