vendredi, 08 mai 2009

L'arrogance des grands d'Europe

 

leyvraz1a.jpg

 

 

Pas un jour sans une attaque contre notre pays, petit peuple chargé de tares et de défauts, selon le ministre allemand des finances. Ah ! doit-il regretter, quel dommage que l’on ne soit plus au bon temps d’Adolf, on aurait su trouver des solutions pour se débarrasser de cette vermine !

Comment notre Conseil Fédéral peut-il encore se taire devant les outrances de ce personnage déséquilibré ? Comment Mme Merkel peut-elle encore se taire face à ses basses calomnies contre un pays voisin et grand client commercial ? Et comment la France , qui nous a donné le bien le plus précieux ,sa langue magnifique, peut-elle descendre ainsi son  ami fidèle , risquant  d’affaiblir les meilleurs liens du monde ?

Rappelons des faits incontestables :1)La crise mondiale que nous connaissons ne vient pas des horribles gnomes suisses, mais des Etats-Unis. 2) nous sommes entourés par deux nations , les plus riches, les plus instruites, les plus puissantes de leur époque, qui ont réussi à se faire trois guerres en 70 ans( et là la Suisse n’a aucune , mais vraiment aucune responsabilité !) , dont 2 ont dégénéré en conflits mondiaux. On attend toujours leurs excuses pour avoir mis l’Europe à feu et à sang. Et on vient nous critiquer de façon totalement disproportionnée, parce que nous sommes le cruel miroir de leurs aberrations gouvernementales. Alors arrêtons de battre notre coulpe, marre de l’auto -flagellation à la Ziegler !

Je demande que le Conseil Fédéral remette les pendules à l’heure, un peu de fierté que diable, même si cela doit nous coûter ; ce n’est pas parce que nous sommes petits que l’on ne doit pas nous respecter et en plus s’assoir sur des accords signés entre nos nations. Nous aussi sommes capables de montrer notre mauvaise humeur, il y a par exemple de très bonnes voitures qui ne sont pas allemandes ou françaises…

Une chose est sûre, devant l’arrogance et le mépris des grands pays européens face à l’Autriche, le Liechtenstein, le Luxembourg et la Suisse, les mots « adhésion européenne », dans cette guerre économique , pour moi c’est « touché-coulé ! »

 

Commentaires

Entièrement d'accord avec vous. Nous, peuple Suisse allons-nous encore longtemps être traité comme les parias du monde. Cela suffit. Aussi bien de la part de l'administration Obama, que de Sarkozy et de l'Allemagne. Si ces pays ne savent pas manager le leur, cela n'est pas notre problème. J'aimerais que le CF demande des excuses à l'Allemagne et que .m Steinbruck prenne quelques leçons de diplomatie.

Écrit par : Danièle | vendredi, 08 mai 2009

Entièrement d'accord avec vous. Nous, peuple Suisse allons-nous encore longtemps être traité comme les parias du monde. Cela suffit. Aussi bien de la part de l'administration Obama, que de Sarkozy et de l'Allemagne. Si ces pays ne savent pas manager le leur, cela n'est pas notre problème. J'aimerais que le CF demande des excuses à l'Allemagne et que .m Steinbruck prenne quelques leçons de diplomatie.

Écrit par : Danièle | vendredi, 08 mai 2009

Vous résumez très bien la situation, et je peux vous affirmer que vous êtes de moins en moins seul à penser la même chose. J'ai personnellement écrit il y a 2 mois au président de la confédération pour qu'il engage des efforts pour faire taire (et raisonner, si possible) cet irrespectueux politicien qui n'aurait normalement sa place dans aucun gouvernement dit "civilisé". Mais je n'ai vu encore aucune action de notre cher gouvernement en ce sens... Cela dit, cette histoire aura le mérite d'avoir aidé une grande partie de nos chers concitoyens à rejoindre définitivement le camp du "non à l'Union Européenne". Cet exemple est flagrant et doit sauter aux yeux de tous les Suisses: Malgré notre souveraineté et notre indépendance il est difficile de se faire respecter par ces pays, surtout la France et l'Allemagne, alors imaginez si on faisait partie de l'UE..? On nous écraserait comme une vermine, avec une grosse botte noire! Non non.. L'Union Européenne, du moins dans sa forme actuelle et selon la voie qu'elle prend est un véritable fiasco, une forme de communisme-économique-étatique-totalitaire où une poignée d'imbéciles (excusez-moi du terme) décide des faits et gestes de centaines de millions de citoyens tous aussi différents les uns des autres. A 12 ou 15 pays membres ils n'arrivaient déjà pas à trouver un compromis pour une constitution, aujourd'hui à 27 encore moins, alors imaginez, demain à 30, et après-demain à 40 ou 50..?!........
En bref: Vive la souveraineté de la Suisse!!

Écrit par : Chris | vendredi, 08 mai 2009

Je suis persuadée qu'il y a des milliers de concitoyens qui partagent la même opinion. Il y a déjà quelques années, les USA avaient commencer à chercher à enquiquiner sur le secret bancaire, mais avec cette "crise" provoquée entre autres par le fameux "Subprime", sûrement principalement par des organismes financiers américains, plein de scandales ont été mis à jour (Bernard Madoff etc..) Le comble dans "cette histoire" est qu'à la suite de tout cela, les "boudes" de la filiales américaine de notre chère banque UBS, sont apparues. Bien entendu tous les détracteurs de notre chère petite Suisse ont sortis d'avantage les crocs, en attaquant notre fiscalité, et bien entendu notre secret bancaire. Ces détracteurs dont certains devraient plutôt "balayer devant leur porte". Mais crise oblige! Ces pays qui ont "sorti" des milliards pour "dépanner" des entreprises, et des banques, que ces dernière ont provoqué cette crise. De ces entreprises et banques renflouées à coups de plusieurs milliards, on eu l'audace d'attribuer encore des bonus indécents à leurs cadres. Et j'en passe! Alors ces pays comme l'Allemagne, les USA, la France, etc.., ont besoin de récupérer l'argent qu'il ont sorti de leur caisses, alors ils décident d'attaquer avec acharnement la Suisse, le Luxembourg, l'Autriche, et d'autres, en allant même les accuser de blanchiment d'argent. INACCEPTABLE!!! Et comme de bien entendu, l'arme absolu est le chantage. Le chantage qui est "l'arme" des malfrats en tous genres et des losers. Nos dirigeants, mais également nous, ne devons pas céder à ces chantages pervers, et de surcroit nous laisser impressionner par les attaques incessantes d'un guignol anti suisse de ministre Teuton, qui comme l'écrit si bien Daniel "Que CF demande des excuses à l'Allemagne et que M.Steinbruck prenne quelques leçons de diplomatie" mais plutôt qu'on exige des excuses, et pour le Steinbruck, "on ne peut pas forcer un âne à boire s'il n'a pas soif". Mais surtout ne nous la laissons pas voler. Osons espérer que la majorité des citoyens helvétiques, auront l'intelligence de dire NON, mille fois NON à l'adhésion à l'Europe. Déjà que sans en faire partie, Bruxelles nous cherche des "poux". Il faut arrêter de se mettre dans la tête que notre pays sera isolé s'il ne fait pas partie de l'Europe. Ce ne sont que des fables lancées par les pro Europe. Ne nous laissons pas intimider, ne nous laissons pas "voler" notre secret bancaire, de notre patrimoine! Oui! Vive la souveraineté de la Suisse!!!

Écrit par : Guy | samedi, 09 mai 2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Leyvraz,

force est de constater qu'à travers l'attaque de M. Steinbrück à l'encontre de notre pays, on mesure surtout son impuissance et son incompétence à traiter "intra muros" les problèmes d'évasion fiscale qui minent l'économie allemande.

Lorsque l'on est incompétent et impuissant comme M. Steinbrück, dont les attaques sont d'une virulence jamais atteinte, on projette ses propres manquements sur les autres.

De fait, en prenant la mesure des attaques, on mesure à quel point c'est difficile d'être aussi incompétent.

Bien à vous M. Leyvraz,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | samedi, 09 mai 2009

Fierté et fermeté, nous n'avons pas à nous flageller devant un borné totalitaire oubliant de balayer devant sa porte. Et un détail: dans le Traité de l'Alliance, il est bien mentionné:
"- Nul n'a de droit d'ingérence dans les affaires intérieures d'un Etat Souverain..."

Écrit par : Mireille Luiset | samedi, 09 mai 2009

Les commentaires sont fermés.