jeudi, 04 juin 2009

Grandeur d'Espagne


eric_leyvraz_photo1.jpg

Grandeur d’Espagne.

En visite privée à Séville, j’ai eu le plaisir et l’honneur d’être reçu par Mme Coves, Présidente du Parlement d’Andalousie .Suite à une discussion fort intéressante et sympathique, j’ai pu visiter le bâtiment du Parlement, extraordinaire, magnifique.

Cet immense quadrilatère de plus de 200 mètres de côté (il couvre 45000 m2), aux proportions harmonieuses d’un palais, est l’ancien hôpital de la ville , inauguré en 1558 et en fonction plus de 4 siècles , puisqu’il a fermé en 1972 !

Il comprend  8 patios, tous différemment arborisés et fleuris , le central abrite une église transformée en salle plénière. Derrière les places du Président et de l’exécutif, un immense retable ( le plafond est à 28 mètres du sol !),les sièges des députés se rangent sur la partie étroite du bâtiment, une disposition à l’anglaise. Pendant les sessions, le retable est caché par un rideau à l’image du Parlement , l’Etat étant laïque.

Douce lumière, sobriété de la pierre mettant en valeur les couleurs du tableau, tout cela dégage une impression de classe , de grandeur, à l’image d’un pays qui a dominé le monde.

Bien sûr, l’Andalousie c’est plus de 2 fois la superficie de la Suisse et 8,5 millions d’habitants, mais quand je vois l’architecture et la froideur quasi staliniennes de notre salle du Grand Conseil, je constate simplement qu’il nous manque parfois le goût du Beau.

 

Commentaires

Cher député, je partage entièrement votre avis. Il "nous" manque souvent le goût du Beau mais également parfois de Génie. Avec le mêmes ressources financières, on pourrait faire nettement mieux dans beaucoup de domaines!

Vous semblez avoir eu beaucoup de plaisir à ce voyage et c'est tant mieux.

Bien à vous

Écrit par : Micheline Pace | jeudi, 04 juin 2009

Bonjour Monsieur le Président du Grand Conseil,

Je suis un peu hors-sujet par rapport à votre blog, mais où en est-on avec le député armé jusqu'aux dents?

En effet, il y a vraiment péril en la demeure, et l'on peut, légitimement craindre pour la sécurité des parlementaires.

Merci de nous tenir informer des mesures prises et meilleures salutations.

Écrit par : Pascal | vendredi, 05 juin 2009

Les commentaires sont fermés.