mercredi, 01 juin 2011

Filière du thorium suite

undefined 

Pour répondre à Monsieur Mabut, je précise que je n'ai pas dit que la filière du thorium était la panacée, mais elle devrait pour le moins être étudiée avec la plus grande attention.

Elle a certes ses problèmes et ses dangers, notamment dans la fabrication du combustible, mais, il faut le répéter, les voisins d'une centrale à thorium pourraient dormir tranquillement, son fonctionnement étant par la nature même du métal du plus haut niveau de sûreté.

Le plutonium est une option pour amorcer la réaction; on "brûle" un déchet hautement toxique des centrales classiques, c'est une bonne solution et plus intelligent que de l'utiliser pour fabriquer la bombe!

Je n'ai pas de réponse pour le moment à la question suivante : pourrait-on utiliser une centrale désafectée pour y loger ce nouveau type de réacteur?

Je ne vois pas comment en Suisse, sans gisement éolien et avec un ensoleillement moyen ,on pourra assurer une production suffisante d'électricité pour les 30 prochaines années sans nucléaire et respecter nos engagements de Kyoto.

En plus la population chez nous va encore augmenter de 300.000 personnes en 5 ans, ce qui représente une tranche nucléaire...

L'effet de serre dû à l'augmentation du CO2 n'est pas prêt de diminuer, et la communauté humaine compte 8000 âmes de plus chaque heure qui passe... Bonne chance à ces nouveaux consommateurs !

On ne peut pas balayer d'un revers de la main l'étude de centrales très neutres pour l'environnement.

Je termine en remerciant la Tribune de permettre de fructueux échanges grâce aux blogs, qui sont lus loin à la ronde puisque j'ai reçu par courriel un commentaire très positif d'un professeur de l'Université de Grenoble, membre de l'Académie des sciences de Paris.

Commentaires

Il serait bien d'expliquer au grand public ce qu'est réellement la fusion nucléaire pour de nombreuses personne cela équivaut à la bombe d'Hiroshima ce qui bien entendu épouvante ceux n'ayant pas connu les débuts des centrales nucléaires

Écrit par : lovsmeralda | mercredi, 01 juin 2011

Avec l'abandon du nucléaire en Suisse, nous importeront encore plus d'électricité de France qui est d'origine nucléaire ! Cela ne gêne pas nos Khmers Verts, PDC et socialos puisque ces centrales ne sont pas sur notre territoire ! De plus, si les opposants au nucléaire veulent êtres logiques, il faut aussi abandonner le nucléaire médical ! C'est tout ou rien !

Écrit par : octave vairgebel | mercredi, 01 juin 2011

@octave vairgebel, comme vous dites si bien on ne peut supprimer le nucléaire sans supprimer celui du médical,il est bon de le relever aussi!

Écrit par : lovsmeralda | mercredi, 01 juin 2011

@ lovsmeralda et octave vairgebel,

Vous faites, sans doute involontairement, la confusion entre les centrales nucléaires qui produisent de l’énergie électrique et les réacteurs nucléaires pour la production de radio-isotopes pour la médecine, l’industrie et l’agriculture que l’on nomme également : réacteurs de recherche.
Bien qu’à la base, le principe physique de la réaction nucléaire est le même, mais de puissance au combien différente.
Pour en savoir plus :
http://www.eacl-aecl.ca/Sciences/CRL-f/NRU-f/Isotopes-f.htm
Beaucoup de gens confondent également, réacteur nucléaire et accélérateur de particules tel qu’utilisé au CERN par exemple.

@Eric Leyvraz,
Le professeur de l'Université de Grenoble ne serait-il pas Xavier Doligez ?
J’ai en main sa thèse de doctorat qu’il a présentée le 14 octobre 2010 :
http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/55/32/38/PDF/these-final_ssMerci.pdf

Bonne soirée à tous.

Écrit par : Benoît Marquis | mercredi, 01 juin 2011

et bien si l'on misait sur l'électricité issue du nucléaire, il faudrait payer son vrai prix: les études de terrain, la fabrication, la couverture d'assurance (une vraie pour des milliards de personnes qui en cas d'accident seraient touchées sur le moment et sur plusieurs générations),

TOUT cela devrait être reporté dans le prix de production... l'électron serait très très cher...

Écrit par : Jack_line | jeudi, 02 juin 2011

Allez sur le Net et cherchez "La grande arnaque de l'éolien" ! C'est très instructif.

Écrit par : octave vairgebel | jeudi, 02 juin 2011

Autant regarder le Tatoo militaire ,là au moins pas de prises de méninges et pour rien en plus ,simplement pour les beaux yeux de quelques fantoches décidés à renverser tous les gouvernemts desquels ils tirent des privilèges avec maisons de vacances en Amazonie après avoir tiré des sous aux consommateurs soi disant pour protéger cette région contre les profiteurs dont ils ont abusé depuis des décennies,au son du fameux Amen ou amène, beaucoup en sont fatigués,paroles du peuple de ceux qui n'ont pas d'ordinateurs et préférent se souvenir de ce qu'ils ont vécu et travaillé afin de constater le résultat d'un monde qui ne sait que pleurnicher,et je ne vise personne en particuler soyez rassurés!

Écrit par : caramel | jeudi, 02 juin 2011

Les commentaires sont fermés.