dimanche, 17 juin 2018

séance extraordinaire du Grand Conseil

 

 

image.png  Le Grand Conseil se réunit le21 juin à 13heures 30 pour une session extraordinaire avec comme sujet une résolution pour punir notre Conseiller d'Etat Maudet d'avoir accepté un avantage lors de son voyage à Abu Dhabi.

C'est le rôle du parlement de contrôler le Conseil d'Etat et je suis le premier à dénoncer un fait grave avéré.

Mais il s'agit aussi d'agir avec mesure et discernement. Monsieur Maudet a sûrement fait une erreur, qui n'en fait pas, mais ce n'est pas une raison pour le faire passer pour quelqu'un de malhonnête, ce qu'il n'est pas du tout.Il a présenté par exemple une liste de 600 cadeaux qu'il avait reçus avec les noms des associations ou des personnes à qui il les avait remis, qui peut en dire autant?

Il s'agit plutôt là d'un règlement de compte, cela fait du bien de fustiger le premier de classe, celui à qui tout réussi, ce qui entraîne évidemment des jalousies.

Monsieur Maudet a les défauts de ses qualités, il peut être dur, exigeant, veut tout contrôler, mais c'est un excellent magistrat, il connaît parfaitement ses dossiers, travaille sans relâche, il a l'étoffe d'un homme d'Etat, ce qui est rare dans notre République.

Quant à son voyage de Téhéran à Genève, je n'aurais pas longtemps hésiter non plus entre un vol direct sur Genève avec un brillant entrepreneur et un vol sur Belp avec un Conseiller fédéral qui aurait pu lui exposer sa philosophie du rire.

Pour diriger notre canton il faut des gens à la hauteur. Nos Conseillers d'Etat sont mal payés pour la responsabilité du job, continuons comme cela et nous n'aurons plus que des seconds couteaux pour accepter cette charge." Give peanuts, you have monkeys ", voilà la future réalité.

Je trouve donc cette séance du Grand Conseil déplacée, exagérée et mal venue, avec un total manque  du sens des proportions.

Monsieur Maudet n'est pas de mon parti, mais je refuse de participer à cette mascarade. Je ne viendrai pas à cette séance.

Eric Leyvraz, député et anc.président du Grand Conseil.

Commentaires

Votre bon sens vous honore!
Alors qu'il y a tellement de sujets bien plus fondamentaux à approcher, étudier et débattre à Genève, il est indécent de prendre autant de temps à de nombreux parlementaires pour jeter la pierre sur l'un de nos Conseillers qui vient d'être réélu par le peuple, donc qui reçoit la confiance de ce peuple.
Il vaut mieux le soutenir dans ses nombreuses fonctions plutôt que de lui faire perdre un temps précieux pour un fait unique qui n'a pas mis en tort la République.
Un arbre peut cacher une forêt, alors occupons-nous plutôt de la forêt!

Écrit par : Marie-France de Meuron | dimanche, 17 juin 2018

Monsieur le député, la transparence de vos propos vous honore !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | dimanche, 17 juin 2018

Monsieur l'ancien Président du Grand Conseil du Canton et République du Canton de Genève.

Suite à la lecture de votre prise de position au travers de votre blog de ce jour, je suis fier de vous connaître.

Il n'y a rien à ajouter à part le plaisir que j'ai de constater qu'il existe encore des politiciens qui ont la tête sur les épaules, le sens de la mesure et du bien commun avant toute chose.

Merci et bravo à vous.

Écrit par : PYTHON Christian | lundi, 18 juin 2018

Cher Éric ,

Parfaite analyse et je ne peux qu abonder dans ton sens .
On a besoin d ‘ un Conseil d État fort et d un Président
Comme Monsieur Pierre Maudet pour bien mener cette barque .
GENÈVE a de la chance de pouvoir compter sur ses qualités.
Avec toute mon amitié
Gilbert Rochat , Hangzhou , PRC

Écrit par : Rochat | lundi, 18 juin 2018

J’abonde dans votre sens et pourtant je ne suis pas un fan du parti de M. Maudet et encore moins du vôtre mais il est vrai que ce besoin de taper sur les têtes qui dépassent est assez typique de ces si médiocres politiciens et autres journalistes trop heureux de pouvoir enfin s’en prendre à celui qui a le mauvais goût d’être tellement plus brillant qu’eux.

Il est vrai que la spectaculaire claque électorale que M. Maude a mis à tout le monde lors des dernières élections a de quoi susciter les pires jalousies et autres rancœurs.
A commencer par celles de l’ineffable Pascal Decaillet, aussi allergique à tous ceux qui refusent de lui manger dans main qu’à celles et ceux qui ont l’outrecuidance de ne pas prendre au sérieux ses divagations délirantes quotidiennes consacrées essentiellement à… lui-même.

Bref si les donneurs de leçons en tout genre s’en donnent à cœur joie en utilisant cette pseudo affaire Maudet pour se faire mousser, il est rassurant de constater qu’il y a encore quelques personnalités politiques comme vous qui ne hurlent pas systématiquement avec les loups….
Merci et bravo donc !

Écrit par : Vincent | lundi, 18 juin 2018

J'ai été éduqué par des personnes qui mettaient l'éthique comportementale au-dessus de toute autre considération.
Une maxime de cette époque a traversé ma vie, notamment politique, "on ne s'élève jamais en abaissant l'autre mais uniquement en étant meilleur que lui". Plus tard elle a été accompagnée, lors de mes études de philosophie politique, de celle-ci: "les médiocres condamnent tout ce qui les dépasse".
Ces deux maximes trouvent ici l'expression même de leur pertinence. Il est navrant que l'on puisse mobiliser un parlement, qui a d'autres chats à fouetter, pour s'épancher sur les états d'âmes de politiciens qui, par ailleurs, ne sont de loin pas des modèles de transparence ni d'intégrité politique.

Churchill l'a dit avant moi, " la démocratie est le pire des systèmes mais malheureusement je n'en connais pas de meilleur". Faisons ce constat avec lui prenons patience, c'est la mère de toutes les vertus.

Écrit par : Patrick Dimier | lundi, 18 juin 2018

Cher Monsieur Leyvraz,
Tous mes respects. Chapeau!

Écrit par : Claude Béglé | mardi, 19 juin 2018

J'aimerais encore souligner deux éléments :
- Quand il y a une faille dans une entreprise, on la met facilement dans le compte de pertes et profits car il s'agit d'abord d'aller de l'avant.
Ici, il me semble que ce n'est pas courant de la part de M. Maudet de fonctionner de la sorte. Alors mettons son acte dans le compte des pertes et profits!

D'un autre côté, j'ai l'impression que ceux qui vont fouiller dans le passé joue un peu le rôle de "l'oeil de Moscou". Sous une apparence de pouvoir et de loi, ils se croient forts mais démontrent leur faiblesse car ils ne sont pas à même de créer eux-mêmes quelque chose de constructif pour notre Etat, tout en gaspillant des énergies précieuses à soulever de la poussière.

Écrit par : Marie-France de Meuron | mardi, 19 juin 2018

Chapeau BAS !!!

Écrit par : ney | mardi, 19 juin 2018

Le législateur qui ne va pas délibérer pour présenter sa position est juste une feignasse.
Bel exemple donné aux jeunes électeurs. On est pas d'accord on ne va pas voter.
Vous avez le droit de voter contre quelque chose. Et j'imagine que Pierre Maudet apprécierai votre soutien dans un vote contre.
Si dans ce conseil d'état il y a un représentant qui mériterait un article dans le journal ce n'est pas Maudet.
Il serait intéressant d'analyser le conseil d'état précédent sous l'œil du spoil système et de son coût et plus. Mais c'est un peu compliqué pour vous ça pourtant il y a de l'info la
Mal payé faut pas exagérer non plus. Longchamp va toucher un saladier à vie pour ne pas avoir pris de décision qui déménage.

Écrit par : Éric marcolin | mercredi, 20 juin 2018

Les commentaires sont fermés.