jeudi, 04 juin 2009

Grandeur d'Espagne

Lire la suite

vendredi, 08 mai 2009

L'arrogance des grands d'Europe

 

leyvraz1a.jpg

 

 

Pas un jour sans une attaque contre notre pays, petit peuple chargé de tares et de défauts, selon le ministre allemand des finances. Ah ! doit-il regretter, quel dommage que l’on ne soit plus au bon temps d’Adolf, on aurait su trouver des solutions pour se débarrasser de cette vermine !

Comment notre Conseil Fédéral peut-il encore se taire devant les outrances de ce personnage déséquilibré ? Comment Mme Merkel peut-elle encore se taire face à ses basses calomnies contre un pays voisin et grand client commercial ? Et comment la France , qui nous a donné le bien le plus précieux ,sa langue magnifique, peut-elle descendre ainsi son  ami fidèle , risquant  d’affaiblir les meilleurs liens du monde ?

Rappelons des faits incontestables :1)La crise mondiale que nous connaissons ne vient pas des horribles gnomes suisses, mais des Etats-Unis. 2) nous sommes entourés par deux nations , les plus riches, les plus instruites, les plus puissantes de leur époque, qui ont réussi à se faire trois guerres en 70 ans( et là la Suisse n’a aucune , mais vraiment aucune responsabilité !) , dont 2 ont dégénéré en conflits mondiaux. On attend toujours leurs excuses pour avoir mis l’Europe à feu et à sang. Et on vient nous critiquer de façon totalement disproportionnée, parce que nous sommes le cruel miroir de leurs aberrations gouvernementales. Alors arrêtons de battre notre coulpe, marre de l’auto -flagellation à la Ziegler !

Je demande que le Conseil Fédéral remette les pendules à l’heure, un peu de fierté que diable, même si cela doit nous coûter ; ce n’est pas parce que nous sommes petits que l’on ne doit pas nous respecter et en plus s’assoir sur des accords signés entre nos nations. Nous aussi sommes capables de montrer notre mauvaise humeur, il y a par exemple de très bonnes voitures qui ne sont pas allemandes ou françaises…

Une chose est sûre, devant l’arrogance et le mépris des grands pays européens face à l’Autriche, le Liechtenstein, le Luxembourg et la Suisse, les mots « adhésion européenne », dans cette guerre économique , pour moi c’est « touché-coulé ! »

 

vendredi, 03 avril 2009

Salon des inventions

leyvraz1a.jpg

Salon des inventions, Genève 1-5 avril 2009

 

 

J’ai eu le plaisir d’inaugurer avec son président, Monsieur Jean-Luc Vincent, le plus important salon de l’invention au Monde ( Palexpo , du 1 au 5 avril 2009),

 Un millier d’innovations sont présentées : la capacité de découverte de l’Homme n’a pour limite que l’infinie fantaisie de son esprit.

 Au XIXème siècle certains savants pensaient bientôt épuiser les mystères de la Science ; ils se trompaient et chaque nouvelle porte s’ouvre sur  des couloirs  sans fin.

Impossible de connaître aujourd’hui l’importance d’une invention.

En mai 1960 ,dans un laboratoire californien ,est émis le premier faisceau étroit de lumière cohérente ; son inventeur déclare : » j’ai trouvé une solution qui recherche un problème ». Qui aurait pu penser que le laser allait révolutionner les techniques et permettre des applications aussi variées, de la lecture de la musique à l’opération des yeux ?

Au- dessus de chaque inventeur plane l’ombre immense du grand Edison aux 1093 brevets et l’espérance d’avoir l’illumination face à un fait simple : des petites boules qui crochent aux chaussettes dans une forêt ,puis le flash de génie qui donnera la bande velcro, présente partout !

Il y a bien sûr  des idées qui , bien que certainement utiles, ne me semblent pas devoir vraiment révolutionner le sort de l’Humanité. Deux exemples de patentes anciennes : le cadran solaire pour pierre tombale dont l’ombre recoupe la date de naissance et celle du décès ,puis la lampe avec détecteur de tremblement de terre, munie d’une boule de cristal taillé qui donne de belles diffractions de lumière avec les oscillations…

Les innovations surprenantes participent aussi au charme d’un salon ;elles mettent en avant ce qui rassemble tous les découvreurs et mérite un grand coup de chapeau : une fois inébranlable, un courage sans faille , une patience  illimitée.

 Il y a un mois, j’ai eu l’honneur de rencontrer Monsieur Guy Nègre qui se bat depuis 25 ans pour imposer sa voiture, dont les ingénieurs disaient qu’elle ne fonctionnerait jamais. Les premiers modèles en série de véhicules avec moteur à air comprimé seront en vente à la fin de l’année ! 

Alors, chers exposants de Palexpo, je vous souhaite à tous un plein succès, vous dit toute mon admiration et, si vous voulez vous atteler à une tâche techniquement difficile, il vous reste à inventer un politicien qui sache être bref !

Précipitez-vous à cette exposition, elle est superbe!

mardi, 03 février 2009

Gestion des blogs

leyvraz1a.jpg

Rentrant  de la cérémonie organisée par la Constituante, je publie un blog qui est sur le site vers 22h, lundi 2 février.Or le matin du 3 février , il n'est déjà plus dans la file des blogs.Ce n'est pas la première fois. 

ça me fait plaisir de communiquer avec la population, encore faut-il qu'elle puisse avoir le temps de me lire !

Les gens font défiler la liste et cliquent sur ce qui passe et semble intéressant.Pourquoi effacer certains rapidement? (et pas d'autres...)

Laissez au moins un blog 24 h , cela me paraîtrait  plus correct , plus encourageant , et favoriserait les échanges, essence même du blog!

lundi, 02 février 2009

Prestation de serment de la Constituante

leyvraz1a.jpg
Ma petite allocution de Président du Grand Conseil:
 

 

Madame la Présidente,

Mesdames et Messieurs les membres de l'Assemblée Constituante,

Mesdames et Messieurs,

 

Le Grand Conseil est heureux de constater que votre assemblée n'a pas chômé et qu'en quelques semaines, elle est parvenue à élaborer un règlement et à mettre sur pied cette cérémonie de prestation de serment.

 Vous avez pu compter sur une présidente jeune et dynamique et je crois qu'il faut lui rendre hommage, car mener le navire de la Constituante à sa première escale ne devait pas être une tâche facile.

 Travailler à partir d'une page blanche peut être exaltant car il semble n'y avoir aucun écueil. Et pourtant, il faut avoir la maîtrise d'un capitaine au long cours pour, très vite, trouver les bonnes passes, éviter les bancs de sable , adopter une bonne vitesse de croisière. A ce titre, Madame Louise Kasser a obtenu ses galons de capitaine, à tel point que, pour la remplacer, vous avez prévu quatre personnes!

 Le Grand Conseil vous souhaite donc bon vent, une mer assez calme , afin qu'au terme de votre voyage, le port final étant celui du Bien de la République, le peuple adopte la nouvelle Constitution que vous aurez élaborée pour faire entrer Genève de plein pied dans le XXIe siècle.
En attendant ce jour, rappelons-nous que c'est notre Constitution actuelle qui reste totalement en vigueur, que rien n'est changé et que le pouvoir politique cantonal est exclusivement  entre les mains du Grand Conseil et du Conseil d'Etat , ainsi le veut la loi.
Vive notre République et Canton ,vive la Suisse !

2 février 2009

22:27 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Davos, pas de quoi pavoiser

leyvraz1a.jpg

 

Voilà terminée la grande réunion qui bouleverse la vie suisse, ou en tout cas les médias !

Les principaux responsables de la crise , les manipulateurs du jeu de l’avion, dont l’arrogance et le mépris crevaient les écrans l’année passée,  étaient absents, les autres , le regard bas, serraient leur queue entre les jambes.

Face à une opportunité unique de se poser les questions fondamentales  sur  la marche  de notre société, ils ont paré à l’urgent.

Bien sûr qu’on attend des réponses aux problèmes les plus pressants, mais sans prendre en compte les paramètres à moyen et long terme ,on court à l’échec.

Et le moyen terme déjà dépendra de notre réaction face aux changements climatiques dont nous sommes en bonne partie responsables.

Car les nouvelles du front environnemental sont mauvaises :augmentation plus importante que prévue des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, fonte accélérée des calottes polaires et des glaciers, effets  marqués des sécheresses et tempêtes ,et surtout , le plus grave ,on constate des atteintes sur ce qui semblait à l’abri de tout, par son immensité, l’Océan qui couvre presque les ¾ de la Planète Bleue. J’ai déjà mentionné dans mon blog le continent de déchets, et sans parler de la destruction des ressources halieutiques par la surpêche, il faut citer la multiplication des zones suboxiques (où l’oxygène devient trop rare pour permettre la vie des poissons) et l’augmentation de l’acidité des eaux , véritable bombe à retardement pour la vie marine.

« Je suis l’Ancien , je suis le Mâle et la Femelle

L’Océan d’où tout sort , où tout rentre et se mêle…. »

(Brahm Dieu de la Création , Henry Cazalis)

 

Les grands de ce monde discutent du repas de midi dans la cuisine , alors que quelqu’un met le feu à la maison : quand un bâtiment brûle, plus on intervient tard , plus les dégâts et les coûts sont importants…

Et les capitaines d’industries continuent à vouloir maintenir une vision du développement dépassée, ne tenant pas compte des limites de la planète. Ils sont tout simplement entrain de nous fabriquer les prochaines révolutions et forment des moules pour communistes !

A nous , simples citoyens , de revoir aussi la finalité du jeu, de comprendre  les problèmes liés à notre consommation effrénée  multipliée par l’explosion de la présence humaine : dans 25 ans la population aura augmenté de 2 milliards d’habitants, c’était la population du monde en 1930 !, cela entrainera forcément d’énormes misères alimentaires et des migrations climatiques sans précédent( elles commencent d’ailleurs aujourd’hui).

Il faut réagir sans attendre, admettre que les règles changent , toutes et tous doivent faire des sacrifices, et dans les pays développés se croiser les bras à 65 ans et se la couler douce, même si on est fatigué, c’est bientôt fini !J’en parle avec sérieux , j’ai 62 ans.

En Suisse , nous pouvons encore beaucoup améliorer notre bilan écologique global en abandonnant  très peu de notre confort actuel.

C’est donc la dernière ligne droite pour l’action, alors  allons de l’avant !

 

Je pense souvent à Lyautey (1854-1934) qui ,dans ses dernières années, après avoir vu un arbre magnifique dans un parc, demanda à son jardinier de lui en mettre un dans son jardin :  « mais ,Maréchal, il faut plus de 50 ans à un tel arbre  pour avoir une belle taille ! ».Lyautey répondit :  » alors plantez-le demain ».

 

dimanche, 25 janvier 2009

Genève et Calvin, on joue les pingres?

leyvraz1a.jpg

Par un heureux hasard, nous allons fêter le 500ème anniversaire de la naissance de Calvin et le 450ème du Collège et de l’Académie.

Genève est connue dans le monde entier comme la cité de Calvin.

Rarement un homme aura tant marqué les esprits de son époque, et ses disciples se sont installés partout, des Provinces -Unies à l’Ecosse, du Nouveau Monde à la Corée.

Il est devenu un personnage , que l’on soit religieux ou non, incontournable de l’Histoire  et de son entrée dans la modernité :instruction publique pour toutes et tous, développement des élites, puis de   l’économie avec la reconnaissance du bien- fondé du prêt à intérêt pour celui qui crée des richesses ; les graines sont semées qui feront l’homme d’aujourd’hui.

 Notre cité devient une capitale intellectuelle qui transforme la mentalité et la manière de concevoir  de l’époque.

Il reste certes des zones d’ombre, mais qui se rattachent à la dureté de cette période, à la précarité de la vie, à l’impuissance face à la maladie et la mort : en 1550, 30% des enfants meurent dans leur première année, 50% n’atteignent pas les 20 ans…  

Ces anniversaires représentent un grand enjeu pour le renom de la Genève internationale, la fête doit être belle, les moyens adéquats .Des milliers de touristes du monde entier sont attendus, nous ne nous rendons plus compte de l’impact énorme du nom de Calvin et j’ai été le premier surpris le jour où j’ai croisé tout un groupe de Coréens qui venaient là uniquement par ce que c’était la cité du réformateur.

Nous avons donc le devoir de ne pas décevoir les Genevois et nos hôtes. Le Gouvernement a alloué une somme de 500.000 F aux organisateurs des manifestations, mais les estimations démontrent déjà qu’il va manquer le même montant pour boucler les comptes.

Plusieurs députés se sont inquiétés de la qualité des spectacles et du coût des évènements,   la faiblesse des budgets est patente.

En période de crise, face aux difficultés de l’industrie du tourisme, dont la bonne santé rejaillit toujours sur le reste de la population, il faut impérativement lancer la demande d’un crédit supplémentaire :les organisateurs doivent organiser  et non pas perdre leur temps à courir pour obtenir plus d’argent. Et puis, soyons terre-à-terre, avec une bonne promotion nous pouvons attirer quelques milliers de voyageurs en plus qui  rembourseront très largement un crédit  de 500.000 F ,somme unique qui représente à peine 1/15000ème du budget de l’Etat.

Celui-ci, quand il s’agit de football, ne pleure pas les millions…

c

20:35 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Séquestration de CO2:une nouvelle voie

leyvraz1a.jpg

  L’activité humaine rejette dans l’air des milliards de tonnes de CO2 chaque année, plus que la Terre ne peut en absorber, en résulte une augmentation constante de ce gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

La fabrication du ciment est un des facteurs  importants de ce dégagement mondial, environ 5% ; en gros une tonne de CO2 par tonne de ciment.

Une entreprise pilote américaine teste le procédé suivant :elle envoie dans la mer les émissions chargées de CO2 d’une usine produisant de l’électricité à partir de gaz.

Le CO2 précipite avec le calcium ou le magnésium de l’eau de mer , et la boue de carbonate ainsi créée (à température et pression normale, comme le font des organismes marins ), va être séchée par la récupération de chaleur des cheminées de l’usine. Le ciment qui en ressort  semble comparable à un ciment portland, pour un prix équivalent.

L’eau de mer ainsi dessalée ne présente aucun danger pour l’environnement.

Ce procédé inverse complètement la problématique du ciment, puisque pour chaque tonne  produite , on séquestre 500 kg de CO2.

Dans nos contrées, le bâtiment , par sa construction et son utilisation( chauffage ,électricité, etc..) utilise 45% des énergies. Avec un ciment favorable à l’environnement,  on pourrait en utiliser plus , construire avec des murs plus épais,  plus isolants, donc induire  moins de dépenses d’énergie pour le chauffage et la climatisation…

La première usine importante devrait entrer en fonction l’année prochaine, et à voir les sommes investies dans ces recherches, de l’ordre de 500 millions de dollars, on peut vraiment croire au sérieux de ce développement.

Incroyable mais peut-être bientôt vrai : un ciment label vert !

O2.doc

 

14:31 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mardi, 09 septembre 2008

Motion sur les panneaux solaires

leyvraz1a.jpg
 
Auteur de la Motion 1774,  déposée le 18 juin   2007 , largement soutenue et signée par la députation du Grand Conseil, c’est avec une grande satisfaction que je constate la réponse rapide et  positive du Conseil d’Etat : dans son projet de loi ( PL 10258  du 7 mai 2008), examiné actuellement par la Commission de l’énergie, il reprend  les invites de la M.

 

  Cette dernière demande que toute nouvelle construction  d’habitation utilise du solaire thermique pour la production d’eau chaude. Le PL lui ajoute les rénovations et fixe même un quota minimum de 30 % de production. Sous nos climats, c’est efficace, rentable , et tout le monde a besoin d’eau chaude !  Ces nouvelles installations  amélioreront  le bilan énergétique de notre canton .

 

  Confrontés au réchauffement climatique, dû en partie à l’activité humaine, nous devons être réalistes et pragmatiques. La Suisse produit environ 0,2% des gaz  à effet de serre, nos mesures d’économie ne sauveront pas le Monde ! Mais c’est justement  par l’effort de chaque habitant de cette planète, donc multiplié par des milliards , que nous résoudrons les problèmes. Les pays développés doivent donner l’exemple pour être crédibles face au tiers-monde. Un peu de bonne volonté = beaucoup de résultats ! On peut encore changer la donne.

 

Certains politiciens de notre Grand Conseil s’agitent et brassent de l’air dans le seul but de se faire connaître, d’autres s’appliquent à  remplir au mieux le mandat qui leur a été confié ; j’essaie de faire partie de ce dernier groupe…  

 

 

dimanche, 07 septembre 2008

Hécatombe de chauve-souris?

leyvraz1a.jpg

 

On constate aux Etats –Unis qu’avec le gigantisme des nouvelles  éoliennes , il y a de plus en  plus  de chauve-souris tuées .Elles sont pourtant équipées d’un sonar efficace  pour éviter les obstacles, et, chose étrange, elles sont pour la plupart mortes sans traces de blessures apparentes .Que se passe-t-il ?. La réponse est surprenante : en tournant  ,les pales d’une grande éolienne crée une dépression à l’arrière qui peut être très importante ,jusqu’à  10 kilopascals, soit l’équivalent de passer du niveau de la mer à 1000 mètres d’altitude ; mais cette différence de pression se produit de façon instantanée et les poumons pleins d’air des chauve- souris se dilatent brusquement ,d’importants saignements internes peuvent conduire à la mort .Des essais de laboratoire avec des rats confirment ces traumatismes. Quant aux oiseaux, ils ont des capillaires bien plus résistants et sont plutôt tués par  les pales.

 

Que faire ? Arrêter les hélices quand le vent, et par conséquent la dépression, est fort ? Mais on les conçoit justement pour turbiner dans les bons courants ! Ne pas les construire sur les passages de migration de ces mammifères qui  pour certains se déplacent  du  nord du continent jusqu’au sud du Mexique ? Mais on ne connait pas ces couloirs ! Qu’est-ce qui  les attire derrière les hélices ? Mystère.

 

En multipliant les installations immenses, on pourrait très bien arriver à une diminution importante de ces chiroptères qui avalent des millions d’insectes et obliger les paysans du sud à utiliser des tonnes d’insecticides  ! L’énergie renouvelable des éoliennes est fort utile, mais une fois de plus on constate que toute médaille à son revers : nous voilà confrontés à un problème que personne n’avait imaginé !